Cela fait déjà un mois que notre deuxième bébé est avec nous. Un mois rempli d’amour et de câlins. N’importe quel parent vous le dira… ça passe trop vite!

Avec mes deux enfants, 2.5 ans et 1 mois.

Chez nous, qui dit un mois de vie dit un mois d’HNI! En effet, dès sa première journée de vie, ma fille a fait un pipi dans le pot.

La preuve!

Mon mari a rapidement emboîté le pas et a commencé à lui offrir le pot par lui-même. Au fil des jours, avec l’aide des périodes nu fesses, j’ai appris à connaître les signaux de ma fille, ses positions préférées et les meilleurs moments pour lui offrir le pot. Ce sont les sujets que je couvre dans mon petit bilan sous forme de vidéo. Vous pouvez le visionner sur Facebook en cliquant ici.

C’est loin d’être professionnel, mais c’est mieux que rien. Et si vous attendez un deuxième enfant, voici un aperçu du quotidien qui vous attend!

Pas le temps d’écouter le vidéo? Je vous ai retranscrit plus bas les infos les plus importantes.

Les meilleurs moments

Quels sont les meilleurs moments pour offrir le pot à un nouveau-né? Ces conseils sont le résultat de mon expérience avec ma fille d’un mois, mais ils font partie des meilleurs moment pour amener un bébé de n’importe quel âge aux toilettes.

1. Au réveil

LE meilleur moment pour commencer, le moment de la journée où un bébé a le plus de chances de faire ses besoins, c’est au réveil. Surtout le matin, mais aussi au réveil de la sieste. Dans notre cas, nous récoltons souvent un pipi et un bon caca dans le pot le matin. Je suis contente de savoir que ma fille commence sa journée du bon pied et qu’elle a plus de chance de passer les moments qui suivront propre et au sec.

2. En sortant du porte-bébé

Les bébés n’ont pas tendance à faire leurs besoins lorsqu’ils sont portés (dans les bras ou en portage) ou lorsqu’ils sont « contenus » (dans une coquille, une poussette, une balançoire, etc.). Il est donc fort avisé de leur offrir le pot avant de les mettre dans ces « choses », mais surtout APRÈS, en les sortant.

Papa porteur avec son nouveau chandail de peau-à-peau. Il l’adore.

Anecdote : en revenant du chalet familial, non seulement ma puce n’a rien dit pendant le trajet d’auto de 3 heures, mais elle était au sec en arrivant à la maison. Si on calcule le temps de lui mettre la couche avant de partir, puis de décharger l’auto, elle s’est retenue (ou n’a pas eu besoin, puisqu’elle dormait) pendant 4 HEURES! Impressionnant!

3. Pendant la tétée

Quand je le peux, je place ma fille sur son pot chapeau (voir plus bas) pendant que je l’allaite. Souvent, les bébés vont mal prendre le sein, le lâcher ou le tétouiller s’ils ont envie de faire pipi ou caca. Pensez-y, seriez-vous capable de déguster un repas si vous aviez une forte envie d’aller aux toilettes? Et bien, les bébés non plus.

En offrant le pot, elle peut lâcher le sein quand elle a besoin de se soulager et le reprendre ensuite. Si elle a besoin tout de suite en finissant de boire, la voilà déjà positionnée. Honnêtement, c’est à ce moment qu’elle me fait ses plus beaux sourires. Elle s’endort même des fois sur le pot après la tétée. Je trouve ça trop drôle et j’adore l’avoir dans mes bras à ce moment.

Hygiène naturelle infantile
Crédit photo : Karine la sage-femme

4. Sur demande

Les signaux des nouveaux-nés ne sont pas toujours évidents à repérer. Chaque jour, j’essaie de laisser ma fille sans couche. Cela permet d’aérer sa petite peau de fesse et de guérir ses irritations. J’en profite pour observer les signaux qu’elle envoie quand elle a envie. C’est un mélange de connaissance et d’intuition. Quand je la vois s’agiter alors qu’elle était calme, chigner ou pleurer, je l’amène au pot et fait généralement ses besoins. Je remarque qu’elle se retient beaucoup mieux lorsqu’elle est sans couche.

Les meilleures positions

Les nouveaux-nés sont si petits et fragiles! On les manipule délicatement pour les prendre simplement, alors comment offrir le pot? Il y a plusieurs positions intéressantes avec les petits bébés. Et en plus, ils ne sont même pas si fragiles que ça!

L’important quand on cherche une position d’HNI, c’est le confort de notre bébé… et le nôtre aussi! Le bébé doit se sentir confortable et en sécurité. Il doit être en mesure de se détendre. Mais il faut que le parent soit confortable aussi! Il nous arrive de garder la position plusieurs minutes, alors faites bien attention aux dos courbés. Si votre bébé devient lourd, trouvez une position où il peut être accoté.

1. Assis sur le pot chapeau

Le classique! L’accessoire par excellence de la famille HNI, c’est un pot chapeau. C’est un petit pot spécialement adapté pour les petits bébés ne pouvant pas encore se tenir.

Le pot chapeau Tiny Undies. Obtenez 5$ de rabais avec mon code HNIQUEBEC5.

À la différence des autres contenants qu’on peut utiliser sans problème, on peut asseoir le bébé sur le pot chapeau. Ses rebords sont lisses et il est souvent vendu avec un protège-pot (qui protège en réalité les fesses de notre bébé).

Ainsi, lorsqu’on assoit son bébé sur le pot chapeau, on a pas à soutenir son poids avec nos bras. L’air de rien, ils deviennent lourds rapidement! On peut tenir son bébé dans en position d’allaitement madone (voir photo plus haut). Le dos et la tête du bébé sont bien soutenues par le parent. Le bébé est collé et au chaud, il se sent confortable et en sécurité. C’est essentiel!

Mon mari offre le pot à 2 jours de vie!

2. La position classique HNI

J’aime souvent dire qu’on a pas besoin de matériel spécial pour faire l’HNI et je réalise à quel point c’est vrai avec ce deuxième bébé! Bien que nous ayons un pot chapeau, elle préfère se faire tenir en position HNI au dessus de l’évier ou d’un contenant quelconque. On dirait que c’est vraiment cette position qui lui fait comprendre qu’elle veut faire ses besoins.

Je tiens ma cocotte au dessus d’un pot de margarine. Ça attire la curiosité de son grand frère.

La position classique HNI consiste à prendre son bébé dos contre soi en le tenant par les cuisses en position accroupie. C’est la position la plus physiologique pour faire ses besoins! Il est avantageux de l’utiliser dès les débuts, puisque c’est une position qu’on peut utiliser longtemps, avec un enfant plus vieux aussi.

Crédit photo : Thainy Macedo.

On peut adopter la position classique HNI en tout lieu, tant que bébé est soutenu au dessus d’un contenant approprié. Ça peut être un pot de crème glacée, un petit pot normal ou un pot chapeau. On peut tenir bébé ainsi au dessus de la toilette ou de l’évier. L’évier, c’est super pratique parce qu’on a qu’à faire couleur l’eau pour laver et on peut même rincer directement les fesses de bébé. La position classique HNI est aussi idéale pour offrir le pot à l’extérieur, derrière un buisson ou à côté de l’auto, par exemple.

Crédit photo : Karine la sage-femme.

3. Assis sur un mini pot

C’est bien beau la position classique HNI, mais ils deviennent lourds rapidement, nos cocos! Et ça peut prendre quelques minutes avant qu’ils fassent leur besoin alors…

Ici un bébé de 4 semaines sur le Mini Potty de Tiny Undies. Utilisez mon code rabais HNIQUEBEC5 pour 5$ de rabais sur vos achats.

Il est également possible d’asseoir notre petit bébé sur un mini pot. Peut-être pas dès la naissance, mais dès quelques semaines de vie, certainement! C’est plus reposant pour les bras et cela apprend au bébé à utiliser le pot qu’il utilisera aussi plus tard. C’est pratique aussi si vous avez plusieurs enfants en bas âge : ils peuvent tous utiliser le même pot.

Remarques conclusives

Bref, pratiquer l’HNI avec un nouveau-né, c’est pas sorcier! Il suffit d’un peu d’attention et d’avoir la volonté de l’intégrer à notre quotidien. Comme pour l’HNI à tout âge, ne vous mettez pas trop de pression. C’est pratiquement impossible d’attraper TOUS les pipis et TOUS les cacas, surtout à cet âge. Après tout, le but de l’Elimination Communication, c’est la communication, le lien qu’on crée avec notre bébé. C’est ça le principal!

Beaucoup de parents choisissent d’attendre un mois ou deux avant de débuter l’hygiène naturelle infantile avec leur enfant et je les comprends. Les premières semaines de vie d’un bébé sont exigeantes et épuisantes. Assurez vous d’avoir du soutien et du repos. Si vous lisez ce billet AVANT la naissance de votre enfant, assurez vous de bien préparer non seulement votre accouchement, mais aussi votre période post-natale. Si vous n’êtes pas trop sur de ce que cela implique, consultez ce super article de Karine la sage-femme.

Image may contain: one or more people, people sleeping and baby
Tellement petite! 1 semaine de vie seulement.

Ma fille est le premier bébé avec qui je pratique l’HNI dès la naissance. Mon fils avait déjà 3 mois quand j’ai découvert cette manière de faire. Nous avons commencé à ce moment et ça s’est très bien passé. Alors ne vous en faites pas si vous pensez qu’il est déjà trop tard parce que vous n’avez pas commencé dès les premiers instants. Vous avez encore plein de temps devant vous!

Avez-vous commencé l’hygiène naturelle infantile dès la naissance? Prévoyez-vous le faire?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *